Les montants des travaux qui s'envolent : quatre nouvelles démissions au Conseil Municipal !!!


Mardi 19 septembre, M. le Maire a convoqué la commission "MAPA", qui décide de l’attribution des marchés publics pour les travaux.

L’ordre du jour est le suivant :

  • Attribution des marchés pour les travaux concernant la mutualisation de la bibliothèque et de l'agence postale.
  • Ouverture des plis pour le marché de création d’un restaurant scolaire.

Dès le premier point abordé, c'est l'envolée des prix : M. le Maire avait annoncé, lors du conseil municipal de 28 avril, que le montant des travaux pour la mutualisation de la bibliothèque et de l'agence postale serait de

38 976 €.

Mais il n'en sera rien. Avec le choix des entreprises, l’ensemble du marché va s'élever à 49 743 € + 6 550 € de frais d’honoraires d’architecte, soit au total 56 293 €.

 

Les choses vont se compliquer avec l’ouverture des plis pour le marché du restaurant scolaire. M. le Maire avait prévu un budget de 700 000 € pour réaliser ces travaux, là encore, l’ouverture des plis ne va pas aller dans son sens !

La première analyse des offres va donner une estimation du coût des travaux de 820 000 € ! Montant qui ne tient pas compte des frais d’honoraires de l’architecte qui sont de 50 000 €.

 

Nous avons tenté, au cours de cette réunion, d’alerter M. le Maire et ses adjoints sur la dérive financière de ces deux projets et sur le fait que les prévisions budgétaires étaient largement dépassées.

 

Mais manifestement M. le Maire n’a nullement l’intention de remettre en cause ces projets.

 

Il va indiquer qu’il convoquera le conseil municipal, pour faire voter une décision modificative du budget.

En effet, si M. le Maire veut pouvoir signer les marchés pour ces travaux, il faut que le conseil municipal l’autorise à modifier le budget communal.

 

Au vu de ces éléments, nous avons décidé de démissionner de nos fonctions de conseillers municipaux.

 

Nous démissionnons afin que des élections municipales anticipées aient lieu. Nous souhaitons que les Saint-Morillonnaises et les Saint-Morillonnais puissent réellement s'exprimer et décider de la pertinence de ces dépenses et du devenir de notre village.

 

En attendant que M. le préfet de la Gironde décide de la date des élections anticipées, M. le Maire pourra continuer à gérer les affaires courantes de la commune mais devra suspendre ces projets ô combien dispendieux. 

 

Bien évidemment, nous vous tiendrons informés de la suite des évènements.

A très bientôt …

Pour lire notre lettre de démission cliquer sur l'image.

Article mis en ligne le 21septembre 2017 par les élus du groupe minoritaire :

Laurence BOURGADE
Laurence BOURGADE
Jean Marc HEINTZ
Jean Marc HEINTZ
Claire GASCOIN
Claire GASCOIN
Danielle SECCO
Danielle SECCO


Télécharger
Lettre de démission
lettre demission élus.pdf
Document Adobe Acrobat 232.6 KB